Discographie

Jeudi soir…

Un atavisme musical mêlé de bonheur de vivre et de sincère amitié.

Je débarque au garage qui leur sert de repaire un Jeudi soir, jour fétiche de leurs répétitions depuis plus de 40 ans et j’en profite tout de suite déjà pleinement : JJ raconte ses blagues scabreuses, son frère le Lip en rajoute avec quelques bons jeux de mots, le Ric se fend la poire en voulant pourtant accorder les instruments tandis que le Bert débouche une bouteille de vin d’origine très…incontrôlée.
Bon, le décor est planté, mais disons qu’au cours de cette soirée pas, à vrai dire, totalement anodine, j’ai pu revivre, au fil des anecdotes de chacun, un pedigree musico-historique que beaucoup pourraient leur envier.
En quelques mots, je retiendrai qu’ils sont profondément humains, mais en toute simplicité, qu’ils osent s’attaquer aux réalités les plus douloureuses, en être les témoins poignants, mais sans jamais se départir d’une joie de vivre communicative, et surtout, signe fort, sans laisser sur le chemin les plus vieux amis.
Ce nouveau CD, comme toujours immensément chaleureux et finement enrichi de voix ainsi que d’instruments ressurgis de leurs multiples rencontres, en est indiscutablement, la meilleure preuve.
D.R.

1-NEGRILLOS
2-UCHU LURU
3-NOUS SOMMES UN CAS
4-TERESITA
5-LA DESCONOCIDA
6-EL JILGUERO
7-ENCUENTROS
8-VALS VENEZOLANO
9-PAPEL DE PLATA
10-FLOR DE CANA
11-AMOR MALVADO
12-TAITA SALASACA
13-LE BUBAMARA PASA

D’hier à Aujourd’hui

Ce CD est une occasion pour les GUARACHAS de vous faire voyager parmi quelques-uns des plus grands moments musicaux de leur longue carrière avec toute la sincérité et parfois les petites imperfections qui ne font d’ailleurs qu’ajouter du piquant à toute la chaleur de ces enregistrements originaux, réalisés depuis 30 ans et ressuscités grâce aux prouesses du Re-mastering.

1  –  EL CANTO DEL CUCULI
2  –  CHARANGUITO
3  –  RIO ABIERTO
4  –  SIKURIS
5  –  VENTOLERA
6  –  RECUERDOS DE CALAHUAYO
7  –  TITICACA
8  –  ABRA LA PUERTA
9  –  SONATINA
10 – FUGA BOLIVIANA
11 – BAILECITO
12 – A VOS TE’HAI PESAR
13 – CHICHITAY
14 – MALLKU
15 – LA PAMPA
16 – VIRGENES DEL SOL
17 – LA VALSE DE COLOMBES
18 – LA FIESTA EN LA COCHA

LA MISA CRIOLLA


Quand Ariel Ramirez se proposa de composer une messe chantée sur des formes musicales purement folkloriques, il reçut la stimulation et l’appui du R. P. Osvaldo Catena, conseiller liturgique pour l’Amérique Latine, du R. P. Jésus Gabriel Segade, maître de la chorale de la basilique du secours, et du R. P. Alexandre Mayol, un des promoteurs les plus enthousiastes de cette idée. Après avoir longuement discuté ce thème, il se résolut à choisir le texte liturgique espagnol récemment approuvé par les milieux les plus informés de l’Amérique Latine.

Sur ces paroles Ariel Ramirez devait trouver les éléments rythmiques les plus adéquats, pour transmettre la ferveur de chaque séquence de la messe au sein de l’ambiance musicale de ce folklore. En tenant compte de ces problèmes, Ariel Ramirez envisagea sa composition comme une oeuvre pour solistes, choeur et orchestre. La Misa Criolla débute avec le Kyrie conçu sur deux rythmes « Vidala et Baguala » aptes à exprimer la profonde supplique de cette litanie.

Le Gloria marque le rythme d’une des danses les plus populaires du pays « le carnavalito ». C’est une forme populaire choisie avec certitude pour traduire la joie de la gloire du seigneur.

Le moment le plus difficile de la Misa Criolla est , sans aucun doute, le Credo par la grandeur de son thème et par le rythme choisi « La chacarera trunca ».

Ariel Ramirez a travaillé le Sanctus sur un des plus beau rythme du folklore bolivien, le carnaval de Cochabamba, au rythme marqué et subjuguant, comme l’exige ce moment de la messe dans lequel on acclame la gloire qui emplit les cieux et la terre.

L’Agnus Dei s’exprime dans un style très « pampeano », solennel et doux en même temps.

1 – KYRIE
2 – GLORIA
3 – CREDO
4 – SANCTUS
5 – AGNUS DEI
6 – LA PASTORA
7 – UMBRAL DEL SOL
8 – RECUERDO
9 – LA PEREGRINACION
10 – CANELA
11 – LLORANDO SE FUE
12 – AMORES HALLARAS
13 – INTI JUYNA
14 – LA TENDRESSE
15 – URPIKUNA
16 – EL CONDOR
17 – AUSENCIA